lin dans l'autre


 L'écrivain Michel Tournier pensait "Les femmes, c'est du linge fin, douillet, parfumé !".

Pour Caroline Moisan, plus connue sous le nom de CMOi, la femme est la goutte d'encre qui imbibe le drap. Celle qui s'y enroule, laissant choir à l'aube, ses rêves et son parfum délicat.

L’artiste révèle une série d'oeuvres originales, où blanc et noir s'affrontent pour mettre en scène des créatures sensuelles, dont les traits énigmatiques voilent un secret confidentiel. Dénudées, les héroïnes de cette exposition, révèlent l'apparence pour mieux dissimuler la pudeur de l'histoire cachée.

En effet, dans ses toiles, Caroline Moisan dissémine les bribes d'un passé familial et redonne vie au souvenir de sa grand-mère paternelle, Marthe Gabriet, que l'impétuosité animait dès le plus jeune âge. Orpheline de mère, Marthe fût élevée par ses deux tantes, et se rendit dans un pensionnat parisien exigeant le port du chignon. Mais la jeune fille s'était coupée les cheveux et pleine d'ingénuosité, conserva ces derniers afin de confectionner une imposture.

Aujourd'hui, la petite fille de Marthe Gabriet lui rend hommage en empruntant comme support ses draps de lins, brodés des initiales familiales, vestige des songes de ces femmes. En s'armant de ses pinceaux, l'artiste adresse une pensée à son aïeule et sublime à l'acrylique noire, la signature de femmes que les générations séparent, sans jamais pour autant altérer la mémoire.

AMBRE. 

flyerDEF3 1

 


facebook logo facebook logo 9
instagram3

© 2018 Gaïa Anim'. All Rights Reserved. Designed By WarpTheme

Please publish modules in offcanvas position.